8 idées de visites à Saint-Germain-des-Près

A deux pas du Quartier Latin, vous aurez l’occasion de découvrir le quartier de Saint-Germain-des-Prés. Niché au cœur du 6ème arrondissement de Paris, ce quartier très chic et branché est depuis toujours un haut lieu de la vie intellectuelle parisienne et regorge de petites librairies, cafés et autres galeries d’art.

 

Café de Flore
Crédits : ayustety sous Creative Commons 2.0

 

1) L’Odéon

(Place de l’Odéon M4 ou M10 : station Odéon)

Théâtre Odéon
Crédits : Thesupermat / Wikimedia Commons sous Creative Commons 3.0

A l’extrémité sud-est du quartier de Saint-Germain-des-Prés se trouve le célèbre et très réputé Théâtre de l’Odéon. Construit à la fin du XVIIIème, cet édifice est le premier “théâtre-monument” de la ville. A l’origine, il était censé accueillir les comédiens ordinaires du roi, alors trop à l’étroit dans leur ancienne salle. Le style de la salle de représentation est dit “à l’italienne”. La scène est donc de forme cubique alors que la salle est en forme de demi-cercle et les occupants du parterre sont installés sur des bancs, une nouveauté à l’époque puisque jusque là, les occupants de l’orchestre devaient se tenir debout. Si les intérieurs imaginés par Wailly sont relativement originaux pour l’époque, l’aspect extérieur (conçu par Peyre) du bâtiment reste quant à lui très classique pour l’époque puisqu’il reprend des éléments architecturaux du néo-classicisme, un style très en vogue au cours du XVIIIème siècle.

Il sera finalement inauguré en 1782 par la reine Marie-Antoinette. Après de nombreux changements de noms et deux incendies, le théâtre est toujours debout et accueille encore de nos jours de nombreuses troupes. Il ne vous sera pas possible de visiter le théâtre hors représentation mais vous pourrez néanmoins accéder au vestibule ou admirer l’intérieur du théâtre en intégralité en vous rendant sur le site de l’Odéon.

L’emplacement du bâtiment permet d’ouvrir un quartier jusqu’alors relativement engorgé. En effet, le Théâtre de l’Odéon donne sur 5 rues différentes et permet un accès plus rapide au Boulevard Saint-Germain.

Et c’est en empruntant le Boulevard Saint-Germain vers l’ouest que vous tomberez sur l’Eglise Saint-Germain. Sur le boulevard, vous pourrez profiter des nombreux magasins de grandes marques qui bordent les quais et de nombreuses boutiques du Marché Saint-Germain, un petit centre commercial au niveau du métro Mabillon.

L’été mais aussi durant la période des fêtes, le boulevard s’illumine et s’anime particulièrement sur le côté de l’Eglise Saint Germain où de petits commerces provisoires s’implantent dans des baraques et proposent des pâtisseries, des sucreries ou des objets artisanaux faits main.

 

2) L’Abbaye Saint-Germain

(M4 : station Saint Germain ou M10 : station Mabillon)

Eglise Saint Germain
Crédits : HowardMorland / Wikimedia Commons sous Creative Commons 3.0

A l’angle du boulevard Saint-Germain et de la rue Bonaparte s’élève l’Abbaye Saint-Germain. Originellement, c’est autour de ce lieu de culte que le quartier s’est organisé au cours du Moyen-Age.

Si aujourd’hui Saint-Germain-des-Prés est considéré comme un quartier central de Paris, à l’époque, il était considéré comme étant en dehors de l’agglomération parisienne. L’abbaye fut fondée au milieu du VIème siècle par le roi mérovingien Childebert Ier et l’évêque de Paris, Saint-Germain. L’église abbatiale servait de nécropole royale jusqu’à la construction de la Basilique Saint-Denis et renfermait de nombreuses reliques qui ont disparu. De même, de nos jours, le seul bâtiment qui soit encore debout est l’église. Les autres bâtiments composant l’Abbaye ont en effet été détruits lors de la Révolution Française, une période durant laquelle l’Etat a repris possession des terrains appartenant à l’Eglise. Ainsi, vous ne pourrez visiter que l’église et le palais abbatial lors de votre visite.

Ces constructions datent de l’époque romane (XI et XIIème siècles) et elles sont considérées comme faisant partie des plus anciennes constructions religieuses de la ville de Paris.

Si l’Eglise a été restaurée maintes fois depuis sa construction, la trame d’origine a toujours été conservée et vous pouvez profiter de son architecture romane seul ou en groupe si vous choisissez d’assister aux visites guidées organisées tous les mardis et jeudis à 15h et le troisième dimanche de chaque mois à 15h également. Pas besoin de réserver pour ces visites organisées par des passionnées qui vous attendront dans l’Eglise pour vous faire découvrir l’histoire de 15 siècles de foi chrétienne dans ce beau bâtiment. Sur le blog de la paroisse de Saint-Germain-des-Prés, vous pourrez découvrir la chronologie complète des bâtiments ainsi que les horaires des messes quotidiennes.

 

3) Le Musée Eugène Delacroix et l’Académie des Beaux Arts

Les mordus d’art ne seront pas déçus de leur visite du quartier. Il leur sera possible de visiter le Musée Eugène Delacroix qui s’est en réalité installé dans l’ancien appartement occupé par le peintre romantique de 1857 jusqu’à sa mort en 1863. L’artiste, dont la santé empirait,  décida d’emménager à Saint-Germain-des-Prés afin de se rapprocher de l’Eglise Saint-Sulpice dont il était chargé de décorer la chapelle. Si différents locataires occupèrent l’appartement après la mort du peintre, le logement resta intact et est aujourd’hui dans le même état qu’à l’époque de Delacroix. La Société des Amis Eugène Delacroix prirent en charge la protection du lieu avant d‘organiser la transformation de la résidence en musée.

 

Une série d’expositions, de concerts et de conférences fut organisée par la Société des Amis Eugène Delacroix à partir de 1932 et le logement fut transformé en musée à partir de 1971.

Comme le confiait lui-même Delacroix dans sa propre correspondance, l’appartement est charmant, très verdoyant et même si vous n’appréciez guère le romantisme, vous pourrez toujours admirer les lieux qui valent, sans aucun doute, le détour. En effet, l’appartement donne directement sur la place Furstenberg, réputée pour être la plus petite (et aussi la plus charmante) place de Paris.

Après être entré dans la bâtisse et avoir découvert les toiles du peintre, vous pourrez vous rendre à l’arrière du bâtiment pour découvrir le jardin. Au même titre que l’appartement, le jardin, rénové en 2012, est un espace essentiel du musée puisque le jardin de 400 m² servait d’inspiration au peintre, particulièrement pour ses paysages et autres natures mortes. Nous vous conseillons de vous rendre sur le site du musée qui propose parfois des visites exceptionnelles du jardin au printemps et durant l’été.

Le musée est très complet et très agréable tout en restant abordable (7 euros en plein tarif, gratuit pour les -26 ans, les étudiants, et pour tout le monde le 14 juillet et tous les premiers dimanche du mois. Il est aussi possible d’acheter un billet jumelé Louvre-Delacroix pour 15 euros).

Institut de France
Crédits : Benh LIEU SONG / Wikimedia Commons sous Creative Commons 3.0

Plus au nord du quartier, en haut de la rue Bonaparte et sur les bords de Seine, vous trouverez l’Institut de France, facilement reconnaissable grâce à son imposante coupole dorée. Mazarin en avait financé les travaux afin de créer un collège capable d’accueillir des élèves venus de Province pour étudier à Paris. L’établissement ferma près d’un siècle plus tard au moment de la Révolution Française mais fut finalement ouvert à nouveau sous les ordres de l’Empereur Napoléon Ier.

En 1806, il décida d’installer l’Institut de France dans cet impressionnant bâtiment afin de regrouper les 5 Académies (l’Académie Française, l’Inscription et les Belles Lettres, les Sciences, les Beaux Arts et les Sciences Morales et Politiques) qui faisaient déjà partie du paysage culturel français depuis plusieurs années et même parfois depuis plusieurs siècles. C’est face à cette importante institution que se trouve le Pont des Arts. Sur son grillage, de nombreux couples d’amoureux accrochent un cadenas symbolisant la longévité de leur amour.

Dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, vous pourrez visiter l’École Nationale des Beaux Arts qui se trouve à quelques mètres seulement de l’Institut de France. Des visites guidées sont organisées en juin uniquement. Il est interdit aux personnes extérieures à l’École de pénétrer dans les ateliers, mais l’École organise cependant des expositions temporaires auxquelles ils vous sera possible d’accéder (3 euros en plein tarif et 2 euros en demi tarif).

Les Adresses:

Musée Eugène Delacroix : 6 rue Furstenberg, Paris 6ème.

L’Institut de France : 23 Quai de Conti, Paris 6ème.

Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts : 14 rue Bonaparte, Paris 6ème.

 

4) Pérégrinations dans Saint-Germain-des-Prés

(M4 : station Saint Germain des Prés ou M10 : station Mabillon)

Pour véritablement découvrir le quartier, nous vous conseillons de vous perdre dans les petites rues avoisinantes afin de profiter de l’architecture du quartier mais aussi des nombreuses librairies, boutiques d’antiquaires et galeries d’arts.

Deux Magots
Crédits : Chris Pomeroy sous Creative Commons 2.0

Pour grignoter ou prendre un café dans une ambiance chic et décontractée, rendez-vous au célèbre Café des Deux Magots particulièrement affectionné par les intellectuels et artistes comme Rimbaud, Verlaine et plus tard Sartre et Simone de Beauvoir qui habitaient le quartier. De nos jours, en plus d’attirer encore des personnalités de la vie politique, artistique et intellectuelle française, le café accueille aussi de nombreux touristes dans un cadre enchanteur et légèrement rétro.

Si vous aimez ce genre de cafés luxueux, faites aussi un tour de l’autre côté du Boulevard Saint Germain au Café de Flore qui propose le même genre de produits : cuisine française, mets gourmands et gastronomiques… Comme beaucoup de cafés du quartier, l’établissement du Flore décerne chaque année un prix littéraire.

Si ces cafés sont très luxueux, les cartes et les “spécialités” restent très simples et les prix très (voir trop) élevés. Comptez 19€ pour une assiette de pâtes, 37€ pour un plat à base de veau et de légumes, 14€ pour une coupe de glace, 15€ pour un café liégeois…

 

Pour une ambiance un peu plus familiale, vous pourrez vous rendre à la Brasserie Lipp qui propose une carte assez simple mais aux prix intéressants. La brasserie a aussi joué un rôle important dans la vie intellectuelle du quartier puisqu’elle accueillait de nombreux poètes des XIXème et XXème siècles comme Verlaine ou Apollinaire.

De plus, la brasserie décerne chaque année un prix littéraire : le prix Cazes, d’après le nom de l’ancien gérant de la brasserie.

 

Pour les plus gourmands, nous vous conseillons la très belle et très alléchante boutique LaDurée, à deux pas de l’église Saint-Germain. La boutique de Saint-Germain est plus petite que celle des Champs-Elysées mais elle est aussi moins fréquentée et vous ferez ainsi moins la queue pour acheter vos macarons.

 

En empruntant la rue Jacob ou la partie nord de la rue Bonaparte, vous pourrez accéder aux petites rues situées au nord du quartier qui regorgent de petites boutiques indépendantes.

Nous vous recommandons plus particulièrement les antiquaires de la rue Verneuil et les galeries d’art de la rue de Seine.

De nombreuses librairies sont bien entendu installées dans ce quartier très littéraire. Parmi elles, nous vous conseillons d’aller faire un tour à L’Ecume des Pages. Spécialisée en littérature française, la librairie est extrêmement bien fournie et très appréciée des habitants du quartier. La Hune est aussi une adresse incontournable car elle est ancrée dans l’histoire du quartier. Crée en 1949, la Hune propose un large choix dans les domaines de la littérature, des sciences humaines et des beaux arts. L’atmosphère épurée vous séduira à coup sûr et l’équipe est généralement de bon conseil.

 

Les Adresses :

Café des Deux Magots : 6, place Saint Germain des Prés, Paris 6ème.

Brasserie Lipp : 151, boulevard Saint Germain, Paris 6ème.

Boutique Ladurée : 21, rue Bonaparte, Paris 6ème.

L’Ecume des Pages : 174, boulevard Saint Germain, Paris 6ème.

La Hune : 16, rue de l’Abbaye, Paris 6ème.

 

5) Le Bon Marché

(24 rue de Sèvres, Paris 7ème. M10v ou 12 : station Sèvres-Babylone)

Le Bon Marché
Crédits : hiro449944 / Wikimedia Commons sous Creative Commons 3.0

C’est au sud du quartier de Saint-Germain-des-Prés que cette institution du shopping et de la mode parisienne s’élève.

Fondé en 1852 par Aristide et Marguerite Boucicaut, le grand magasin Bon Marché est le premier en son genre à Paris. Basé sur le principe du “Satisfait ou Remboursé”, il devient rapidement populaire et attire de plus en plus de clientes. Le magasin fournit, en effet, une large variété de produits différents à bas prix qui seront, pour la première fois, affichés sur chaque produit grâce à une étiquette reliée au produit. Victime de son succès, les propriétaires du magasin se verront dans l’obligation d’agrandir peu à peu leurs locaux.

Boucicaut développe un certain nombre de stratégies afin d’attirer la clientèle : il augmente les salaires de ses employées afin qu’elles deviennent, elles aussi, clientes; il développe aussi un salon de lecture pour que les maris des clientes puissent patienter pendant que leurs épouses font leurs achats. De même, il organise de larges campagnes de publicité au profit de son magasin. La gestion paternaliste du magasin est illustrée dans le célèbre roman de Zola, Au Bonheur des Dames, qui s’inspire assez fidèlement de la situation du Bon Marché.

De nos jours, le Bon Marché n’est plus, à proprement parler, bon marché. En effet, les marques proposées par le magasin sont majoritairement des marques haut de gamme comme Kenzo, Givenchy, Marc Jacobs et bien d’autres.

Le magasin propose aussi une large papeterie et un rayon maison très complet. Le Bon Marché est, de plus, complété par La Grande Epicerie qui se trouve au 38 rue de Sèvres (en face de la sortie du Bon Marché au niveau de la rue du Bac). Nous vous conseillons d’aller jeter un coup d’œil aux nombreuses spécialités proposées par les différents traiteurs qui travaillent sur place.

 

6) Musée du Luxembourg

(19 rue Vaugirard, Paris 6ème. M4 : station Saint Sulpice ou M12 : station Rennes)

Musée Luxembourg
Crédits : Hadrianus92

Depuis le Bon Marché en descendant la rue d’Assas, vous pourrez vous rendre très facilement au Musée du Luxembourg qui occupe le coin nord-ouest du Jardin du Luxembourg.

Ce musée est modeste en taille mais accueille des expositions temporaires de renom qui conviendront aux habitués des musées mais aussi aux plus jeunes puisque le musée adapte certaines expositions pour les enfants. Le Musée du Luxembourg fut le premier musée français ouvert au public en 1750. Par ailleurs, il est géré par le Sénat dont les bâtiments jouxtent ceux du musée. Les missions du Sénat sont majoritairement politiques mais l’Institution française s’est aussi donnée pour but de mettre en valeur le patrimoine français.

 

7) Église Saint-Sulpice

(2 rue Palatine, Paris 6ème. M4 : station Saint Sulpice)

Eglise Saint Suplice
Crédits : Mbzt / Wikimedia Commons sous Creative Commons 3.0

A deux pas du musée se trouve l’imposante Eglise Saint-Sulpice. Facilement reconnaissable grâce à ses deux hautes tours encadrant l’entrée du bâtiment, l’origine de cette église est relativement incertaine. Son ancêtre aurait été construite au Moyen-Age afin de soulager l’Abbaye de Saint-Germain-des-Prés dont les fidèles étaient trop nombreux. Cette nouvelle église fut dédiée à Saint Sulpice le Bon. Depuis cette époque, l’église a subi de nombreux aménagements et embellissements. L’aspect actuel de la façade date du XVIIIème siècle. Son aspect diffère largement du projet de façade initial imaginé par Servandoni. Le grand fronton central sera détruit par la foudre et les tours changèrent de forme sous les ordres de Jean-François Chalgrin qui achèvera la Tour Nord (ou gauche lorsqu’on est face à l’église) en 1781.

Si l’on regarde attentivement, on peut remarquer que les deux tours ont deux architectures différentes, la Tour Sud est d’ailleurs plus haute que la Tour Nord. Contrairement aux projets initiaux de Servandoni, le bâtiment n’est absolument pas symétrique.

Nous vous préconisons de ne pas seulement vous arrêter devant l’église mais aussi d’y rentrer (entrée libre) afin d’admirer l’architecture rococo qu’elle renferme. Vous pourrez de plus bénéficier d’une visite guidée gratuite tous les dimanches à 15h. Pas besoin de réserver pour cette visite guidée organisée par des bénévoles. En revanche, si vous souhaitez visiter les hauteurs de la façade ou les cryptes, il faudra vous inscrire à l’avance pour les visites qui ont lieu le deuxième dimanche du mois à 15h pour les cryptes et le quatrième samedi du mois pour les parties hautes de la façade.

Plus d’informations sur le site de l’église.

Après ou avant votre visite vous pourrez profiter des rues avoisinantes particulièrement riches en boutiques. Sur la rue Bonaparte, vous trouverez les locaux de l’Institut Hongrois et de la Maison de la Chine. Vous dépasserez aussi de nombreux magasins de prêt-à-porter comme la boutique Soeur, The Kooples et d’autres grandes marques dans la rue du Vieux Colombier (Zadig et Voltaire, American Retro, Sandro…).

 

8) Visite gourmande du quartier

Vous êtes gourmand(e) et préférez plutôt vous laisser guider ? Choisissez un promenade au coeur de Saint-Germain des Prés avec un guide. D’une durée de 03H30 de promenade-flânerie, le guide qui vous contera des anecdotes passionnantes vous fera découvrir des adresses réputées et confidentielles de ce quartier.

Réservez une promenade gourmande avec guide à Saint Germain-des-Prés

 

 

Nos hôtels recommandés dans ce quartier

5 étoiles:
Hôtel Pont Royal : magnifiquement situé au cœur de Saint Germain des Prés, avec élégance et modernité, le personnel met tout en œuvre pour répondre à chacune de vos exigences.
Hôtel Bel Ami : hôtel contemporain, chambres raffinées parfaitement équipées et confortables, à 230 mètres du métro.
L’Hôtel : avec un cadre exceptionnel, vous ressentirez le charme bohème de ce quartier chic, à 450 mètres de la station Saint-Germain-des-Prés.

4 étoiles:
Hôtel Saint Paul Rive Gauche : boutique hôtel familial, alliant l’élégance à la Française et le confort à l’Anglaise, idéalement situé.
Hôtel Louis 2 : à deux minutes à pied du Sénat, ce petit manoir de charme et de lumière, offre tout le bien être d’un hôtel de caractère haut de gamme.
Hôtel Odéon Saint Germain : cadre intimiste et très parisien, offrant toute la délicatesse et la perfection de ses détails.

3 étoiles:
Hôtel Sevres Saint Germain : cet hôtel de charme allie mémoire et modernisme, dans un souci de sobriété et de confort.
Hôtel Notre Dame Saint Michel : boutique hôtel d’exception avec une vue imprenable sur la cathédrale Notre-Dame.
Hôtel Saint Germain : cet ancien hôtel particulier du 17e siècle a su conserver l’ambiance des anciennes demeures bourgeoises chaleureuses.

1 & 2 étoiles:
Hôtel du College de France : situé en plein cœur du Quartier Latin, à 5 min à pied de la Cathédrale Notre-Dame, chambres bien équipées et modernes.

Si vous aimez, likez et partagez !
  •  
  •  
  •