10 lieux célèbres vus dans les films à Paris à visiter (avec les adresses)

Vous avez toujours rêvé de visiter les lieux apparus dans vos films préférés ? Nous vous en présentons dix aujourd’hui, de toutes sortes de films et de toutes les époques. Que ce soit le café ou Amélie Poulain travaillait, le pont où Inception a été tourné ou encore les magnifiques paysages de Peau d’Âne, vous trouverez forcément un lieu culte dans cet article à aller visiter.

 

1) Pont Bir-Hakeim – Inception

pont bir hakeim
Crédits : Bruxelles5, Wikimedia Commons, sous Creative Commons 3.0

Dans le film : C’est sur ce pont avec ses poutres et sa charpente d’acier que Dom Cobb (joué par Léonardo Dicaprio) apprend à Ariane (jouée par Ellen Paige) à créer des rêves au début du film. C’est une scène très iconique et surtout très importante qui va déterminer toute la suite du film.

Aujourd’hui : La première version de ce pont si célèbre a d’abord été une passerelle métallique érigée lors de l’exposition universelle de 1878 et suite à un concours organisé en 1902 le pont a été reconstruit en 1905. Aujourd’hui, il s’agit du pont avec la plus belle vue sur la Tour Eiffel.

 

 

2) Eglise Saint-Sulpice – Da Vinci Code

église saint sulpice
Crédits : Mbzt, Wikimedia Commons, sous Creative Commons 3.0

Dans le film : L’église Saint-Sulpice est le lieu choisi par le meurtrier pour y trouver la clé de voûte cachée dans l’église. Dans le film, cette église est censée être construite sur les ruines d’un ancien temple dédié à la déesse Isis.

Aujourd’hui : La construction de cette église située dans le 6ème arrondissement de Paris remonte en fait au XIIème siècle mais l’église actuelle n’a été fondée qu’à partir de 1646, lors des travaux d’agrandissement qui ont duré 130 ans. En 2011, l’église a subi une restauration pharaonique qui a redonné ses lettres de noblesse à cette église autrefois disgracieuse. Les marbres et temples païens présents dans le film n’existent pas du tout en réalité, ça n’est donc pas la peine de demander au curé.

 

 

3) Le Café des deux Moulins – Le fabuleux destin d’Amélie Poulain

café des deux moulins

Dans le film : C’est dans ce célèbre café rue Lepic qu’Amélie Poulain travaille en tant que serveuse durant tout le film. C’est là qu’elle y rencontrera l’homme aveugle à qui elle décrira la rue, les passants, la boucherie etc… tout en l’aidant à traverser la rue.

Aujourd’hui : C’est dans une ambiance années 1950 que vous serez accueillis dans ce café mythique. Là-bas, vous vous retrouverez plongés dans l’ambiance si particulière du film et vous pourrez déguster le “Goûter d’Amélie” à toute heure, composé d’une boisson chaude et de la fameuse crème brûlée à la cardamome.

 

 

4) Musée Galliera – Le Diable s’habille en Prada

musée galliera
Crédits : Mbzt, Wikimedia Commons, sous Creative Commons 3.0

Dans le film : Le Musée Galliera sert de magnifique décor pour la scène finale du film dans laquelle le personnage joué par Meryl Streep se gare en limousine devant ce somptueux bâtiment pour y assister à une cérémonie donnée en son honneur.

Aujourd’hui : Ce musée consacré à la mode à Paris accueille des expositions temporaires très complètes, comprenant des pièces d’époques ainsi que des dessins et des vidéos et toutes les époques y passent !

 

 

5) Aurouze – Ratatouille

aurouze
Crédits : Doc Searls, sous Creative Commons 2.0

Dans le film : Alors que Ratatouille est persuadé qu’une amitié entre humains et rats est possible, grâce à son histoire avec Rémy, son père l’emmène devant la devanture d’un magasin un peu spécial… Aurouze. Dans sa devanture se trouvent un grand nombre de rats morts puisqu’il s’agit d’un dératiseur et que le père de Ratatouille souhaite lui faire comprendre que les rats ne sont pas les bienvenus dans le monde des humains.

Aujourd’hui : Cette maison spécialisée dans la lutte contre les animaux nuisibles depuis 1872 attisait déjà la curiosité depuis longtemps mais le film Ratatouille a définitivement relancé l’intérêt pour ce magasin très curieux. C’est surtout sa façade qui attire les badauds depuis des années puisque l’on peut y voir des cadavres de souris embaumés, symbole de l’efficacité des produits vendus sur place.

 

 

6) Le café de la Paix – Les Aristochats

Crédits : Britchi Mirela, Wikimedia Commons sous Creative Commons 3.0

Dans le film : En 1910, lorsque Walt Disney décida d’installer les Aristochats à Paris, il se devait de rendre hommage au Café de la Paix, symbole de la vie mondaine de l’époque. Dans le film, on peut apercevoir ce café mythique lorsque Thomas O’Malley apprend de la bouche d’une souris que la Duchesse et ses chatons sont en danger, il décide de se mettre en route immédiatement. La souris n’est pas assez rapide et finit par poursuivre le chat. En passant devant le Café de la Paix, un homme buvant du vin en terrasse se dit qu’il serait temps qu’il arrête de boire après avoir été témoin de cette situation cocasse, et vide son verre de vin par terre.

Aujourd’hui : Ce café dans le style Napoléon III a fait partie des cafés les plus mondains du XIXème siècle, où l’on aurait pu croiser Zola, Maupassant et Tchaïkovski. Aujourd’hui, il se trouve au sein de l’hôtel de l’Intercontinental Paris Le Grand et vous offre une cuisine française avec vue imprenable sur l’Opéra.

 

 

7) L’hôtel de Soubise – Marie-Antoinette

hotel de soubise
Crédits : heipei, sous Creative Commons 2.0

Dans le film : Marie-Antoinette fait sa première entrée à Versailles à l’Hôtel de Soubise, dont le décor est d’époque et lui confère un air de “faux Versailles”. Bien que le film ai été tournée en partie à Versailles, c’est bel et bien à l’hôtel de Soubise que Marie-Antoinette fait son entrée dans le bureau ovale.

Aujourd’hui : Cet hôtel n’en est plus un mais un bâtiment dédié aux Archives Nationales où vous pourrez trouver un grand nombre de documents précieux. Le premier étage de l’hôtel de Soubise d’ailleurs est consacré à l’histoire des archives où vous pourrez notamment retrouver l’Edit de Nantes ainsi que la dernière lettre de Marie-Antoinette.

 

 

8) Bistrot La Renaissance – Inglorious Basterds

bistrot la renaissance

Crédit ©Bistrot La Renaissance

Dans le film : Dans le célèbre film de Quentin Tarantino, la belle Mélanie Laurent se fait séduire par Daniel Bruhl dans ce bistrot parisien des années 1930.

Aujourd’hui : Ce bistrot devenu célèbre grâce aux films de Tarantino et Claude Zidi a gardé tout son charme d’antan qui l’a rendu si attractif pour le monde du cinéma. Construit en 1904, le décor n’a pas changé depuis les années 20, que ce soit le carrelage géométrique, le plafond doré ou les néons. Ce bistrot reste tout de même discret et l’ambiance est conviviale et authentique.

 

 

9) Eglise Saint-Germain de Charonne – Les Tontons Flingueurs

église saint germain de Charonne
Crédits : Peter Potrowl, Wikimedia Commons, sous Creative Commons 3.0

Dans le film : L’église Saint-Germain est le lieu où se déroule la scène finale du film, l’une des plus iconiques, dans laquelle le jeune Antoine demande en mariage mademoiselle Patricia.

Aujourd’hui : Cette église alliant des éléments du XIIème siècle et du XVème siècle est classée Monument Historique depuis 1923 et a récemment fait l’objet de travaux afin de renforcer les fondations. C’est grâce à André Malraux que cette église a retrouvé ses lettres de noblesse et que vous pouvez la visiter aujourd’hui, avec ses magnifiques vitraux aussi colorés que symboliques.

 

 

10) Le Château de Neuville – Peau d’âne

chateau neuville

Dans le film : Le réalisateur Jacques Demy préférait les prises de vues réelles, contrairement aux studios, et a donc décidé de tourner son film “Peau d’âne” dans de multiples châteaux de la Loire. Celui de Neuville a été utilisé principalement pour toutes les scènes de la ferme et de la cabane dans la forêt.

Aujourd’hui : Ce château situé à 45 minutes de Paris et classé Monument Historique depuis 1965 est un sublime bâtiment de briques et de pierres, que vous avez la possibilité de réserver si vous souhaitez y organiser un dîner ou un mariage ou même un tournage de film. C’est sous la surveillance de Hortense de Labriffe, l’une des descendantes du Marquis de Labriffe, qui avait racheté la bâtisse en 1795 sous la Révolution française, puisque le propriétaire précédent, Clément de L’Averdy, avait été guillotiné.
Ce magnifique domaine datant du XVIème siècle a aussi accueilli de nombreux autres tournages parmi lesquels on peut citer la première saison de l’émission à succès “Le Meilleur Pâtissier” ainsi que “Cyrano de Bergerac” de Jean-Paul Rappeneau, “Les Liaisons Dangereuses” de Stephen Frears, ou encore “Ridicule” de Patrice Leconte.

Si vous aimez, likez et partagez !
  •  
  •  
  •